Les Précieuses ridicules

Création La Boulangerie

Conception et mise en scène : Camille Germser, d’après Molière
Avec : Ana Benito, Elodie Colin, Sahra Daugreilh, Barbara Galtier, Laure Giappiconi, Julie Morel, Marianne Pommier, Laetitia Villemaux
Scénographie : Caroline Oriot
Lumières : Sébastien Dumas
Son : Mickaël Selam
Costumes : La Boulangerie

Le noyau de la Boulangerie est une troupe de comédiennes. Au sein même de cette jolie troupe, le titre adopté pour et par les comédiennes est celui de « Girls ». Ainsi la Boulangerie compte–t-elle une joyeuse douzaine de Girls et c’est donc tout naturellement que la Boulangerie propose sa version des Précieuses ridicules au féminin, où tous les personnages seront joués par des femmes.
Avec “précieuses” et “ridicules”, Camille Germser a tout de suite pensé à des plumes, et des choses qui brillent, du strass, des paillettes et nous voici entre cabaret interlope et Lido bien pensant. Nos précieuses sont instables et changeantes, calculatrices et mielleuses (mais au fond naïves et sottes), comme de jeunes actrices à qui l’on aurait fait miroiter d’alléchantes perspectives de carrière pour mieux approcher le vedettariat.
Adolescentes en crise et fashion victimes (pour les affubler de termes actuels), les précieuses de la Boulangerie ont bien quelques intentions de manières délicates et raffinées. Mais elles s’oublient trop vite et trahissent leur vraie nature de jeunes premières, serviles déterminées ; ces manières deviennent alors tapageuses et vulgaires.
Avec Paris en toile de fond, nos précieuses, comme des mouches vont se brûler aux lumières brillantes et fallacieuses.

Représentations :
Du 7 au 12 décembre 2012 au Théâtre de Châtillon
Le 21 décembre au Théâtre Jean Marais, Saint-Fons
Le 8 février 2013 à l’espace Michel Simon, Noisy-le-Grand
Le 16 février à l’espace Marcel Carné, Saint-Michel sur Orge

Photographies : Julien Benhamou et Cédric Roulliat

YouTube Preview Image


« | »